Publié le 05/02/2021

SKI JOERING | Faire du ski de fond avec son chien

Tout d’abord, je nous présente :

Thyfène native de la région Lorraine voulant habiter en Haute Savoie et avoir un chien. Plutôt sportive je voulais une boule de poil, lorsque j’aurais un vrai chez moi et un chien qui puisse me suive partout ou presque.

Je vous présente donc Meika, Husky croisée Malamute de 3 ans déjà avec qui on partage tout, vraiment tout.

Avec elle je pratique la course à pied, la randonnée pédestre, le Vtt, le ski de randonnée, le paddle et le sujet qui nous intéresse aujourd’hui : le skijoering.

Il faut du temps et de la patience pour pratiquer ce genre d’activités avec son poilu, on a beaucoup marché avec Meika dès petite, beaucoup parti en ski de randonnée. On la portait dans un sac au tout début et elle ne sortait que le bout de son nez, elle marchait un peu mais très peu. C’est d’ailleurs comme ça qu’elle s’est habitué au ski, au sac et à la neige aussi. Car mine de rien pour des chiens ( mêmes les chiens nordiques , s’ils ne sont pas habitués à la neige cela peut fragiliser les coussinets.

Il faut les laisser grandir pour apprendre, découvrir, et avoir confiance en nous pour commencer les sports de traction. J’ai commencé par la course avec elle, pour lui inculquer les ordres de base: gauche, droite, devant, stop, doucement car un chien qui tire c’est super cool mais il faut savoir le gérer, le canaliser, que lui-même se gère et que toi tu apprennes à gérer derrière. Ne faire qu’un, c’est ça qui est cool. A deux dans un même effort.

On a pris un peu de vitesse avec le Vtt, pour quelqu’un pas forcement habitué au vélo c’était chaud mais avec les ordres de base acquit super vite ca roulait tout seul.

Ainsi après 1 an, et ses premiers pas en sports de traction pour elle et moi, nous avons décidé d’essayer le ski joering.

Le Ski Joering avec son chien

Le ski joering est un bien joli mot pour dire ski attelé. A l’origine, c’est une discipline alliant ski et attelage équestre, un cheval ( ou un poney ) qui tracte un skieur. Cela s’est modernisé avec d’autres animaux et de plus en plus de personnes pratiquent le ski joering avec leurs chiens. Il s’est d’autant plus modernisé que le ski, qui était à l’origine du ski alpin, s’est étendu à la pratique du ski de fond en ski joering aussi.

Le Ski Joering, faire du ski de fond avec son chien

Le ski joering s’adapte aux deux types de ski de fond :

  • classique avec des écailles dessous pour pouvoir suivre en montée comme en descente les traces de classique sur les pistes.
  • le skating, avec lesquels le pas du patineur est plus aisé compte tenu de la structure du ski.

Personnellement je n’ai pas trop cherché, j’ai pris une paire de skating tout de suite pour essayer avec Meika. Les deux peuvent se faire, mais pas de la même manière.

Nos premiers pas en ski joering

J’ai eu la chance de l’avoir habitué au ski petite, même attachée en longe, c’était donc assez simple de commencer.

Skis aux pieds, mon baudrier de course, Meika équipé d’un harnais de traction x-Back d’une longe élastique de 2m max tendue, et c’était partie ! Je savais déjà skier avant de commencer et avais déjà touché à des ski de fond aussi donc je partais confiante.

Elle aussi apparemment car nous avons parcouru 10km en 35mn... Du tout droit et plat pour commencer mais quand même… c’était un bon début.

Après son défoulage total, j’ai réussi à la canaliser un moment pour patiner un peu, et ... première chute. Ce qui était compliqué c’était de trouver son équilibre, choper les mouvements pour être le plus à l’aise sur mes skis. Et ensuite que Meika comprenne que tirer ne servait à rien si je ne suivais pas derrière. Le plus dérangeant c’est le coup de rein en avant que cela peut te provoquer lorsque le chien décide de tirer d’un coup d’un seul. Tu te retrouves souvent direct sur le cul en montée, comme en descente...il faut s’y préparer psychologiquement !! Ce n’est d’ailleurs pas du tout la même sensation que la course à pied.

On a donc trouvé petit à petit notre rythme, un compromis. Un gros défoulage pour elle qui me tire et du travail entre elle et moi, pour trouver notre coordination. ET moi la technique pour ensuite mieux la suivre.

C’est la 2ème saison que l’on fait du ski joering, après avoir testé le plat, le droit, les boucles et les descentes et les montées, on peut dire que on s’y est vite fait. On part comme en course, doucement mais surement mais à fond ensuite.

Toujours beaucoup de prudence en descente, pour elle surtout, je suis souvent en train de freiner derrière elle car elle ne va pas à la même vitesse que moi en descente tout simplement pour ses pattes et aussi parcequ’ on a le reste de la boucle à faire voir 2 boucles. Pour les virages c’est la même on freine toujours un peu pour le prendre correctement ça évite les chutes, et des blessures pour rien. J’y ai laissé une dent cela suffit ^^.

Parfois elle sera au top devant à tracter de suite et super à l’écoute donc on y va à fond, parfois elle n’aura aucune écoute et pas envie donc on se défoule et on abrège, et parfois elle aime rester à côté de moi sur le plat pour courir à mon rythme et en descente aussi. Quoi qu’il arrive, je laisse faire. C’est ça aussi le ski joering, c’est partager un moment avec son toutou d’amour et non pas le dégouter, le mettre en échec, on est deux corps dans un seul effort.

Quelles stations de ski de fond pour faire du ski joering ?

Pour les lieux de pratique; je vais souvent au Praz de Lys sur un plateau, le plateau de Gron avec un forfait de fond quand même , même si ce ne sont pas des pistes de fond. Les pistes sont damées, j’y vais très tôt et ramasse toutes déjections. Dès que le monde arrive on se sauve !

Sinon vous avez Morzine et Avoriaz, ainsi que la Savoie, la Féclaz et le Grand Revard.

Pour contacter Thyfène, rendez-vous sur son compte outtrip ou sa page instagram !

L'Outtripeur :

Passionnée de sports outdoor, je pratique le trail, la randonnée et le vélo de route. L'été, j'adore le kayak, et même si je tiens difficilement sur un paddle je m'accroche ! L'hiver, je commence à me mettre au ski de fond et j'adore les balades en raquette. Mais soyons honnêtes... ce que je préfère c'est la raclette à l'arrivée ! J'ai crée Outtrip en 2019 pour permettre à tous les passionnés de sports outdoor, quelque soit leur niveau, de se retrouver dans un écosystème bienveillant. Pour leur permettre de profiter !

Commentaires et avis