Altra mont blanc
Publié le 16/03/2022

TEST | ALTRA Mont Blanc

Maxime : L'ultra distance est devenue une tendance forte de ces dernières années. L'ALTRA Mont Blanc est une nouvelle chaussure qui se destine à cette pratique. Cette fois, la marque Américaine a voulu aller plus loin, mais surtout plus vite, pour répondre à la demande de compétitivité des coureurs.

Yannick : Une nouveauté du côté de l’institution Altra ! Une paire de chaussures de Trail … magnifique ! Comme dirait la chanson de Vanessa… « dès que je te vois, je sais que c’est toi ! ». J’ai donc cliqué et c’est parti pour un nouveau test !

Altra fait partie des marques qui proposent des chaussures avec un drop de zéro.

Le drop est la différence de hauteur de la semelle entre l’arrière et l’avant de la chaussure. En fait, cela permet d’avoir une foulée plus naturelle, comme si vous courrez pieds nus. Pour une personne qui n’a jamais porté ce type de chaussures, il faudra qu’elle mette en place un protocole de découverte et d’adaptation. Il faut y aller tout doucement ! Le corps, les articulations et les tendons vont devoir s’adapter !

Personnellement, le drop zéro a changé ma posture de course et a considérablement réduit mes douleurs aux genoux (liées à la fameuse attaque talon !)

Qu’est-ce qu’il se cache derrière ALTRA ?

Maxime : On ne va pas refaire toute l'histoire de la marque américaine lancée par Golden Harper et Brian Beckstead, qui pourtant est extrêmement passionnante. LA vraie « succes story » comme les Américains en ont le secret et qui commence souvent dans le fond du garage familial. Cette fois, c'est dans la réserve du magasin de running des parents de Golden au fin fond de l'Utha que les premiers exemplaires ont vu le jour. Si vous voulez découvrir toute l'histoire Altra Running, je vous laisse vous diriger sur le site de la firme US.

Outre Atlantique, la marque est très bien implantée, avec une belle reconnaissance. Cette nouvelle Altra Mont Blanc en dit long sur les motivations de la firme pour accroître aussi sa présence en Europe. Depuis 10 ans, les chaussures de trail portent souvent le nom des montagnes de l'Utah. La tradition est donc rompue. Prendre le plus haut sommet d'Europe, le Mont Blanc, comme signature est un signe fort sur les terres de la plus célèbre course de trail du monde. Altra veut prendre une nouvelle place sur le marché international, mais cette chaussure est-elle à la hauteur des ambitions ?

Yannick : Altra est une marque Américaine qui s’est positionnée sur la conception de chaussures qui n’entrave pas la « course », qui respecte le style du coureur.

Elle a été fondée il y a une dizaine d’années par deux copains.

« Brian Beckstead et Golden Harper, se sont rencontrés tout naturellement dès le premier jour d'entraînement de crosscountry, alors qu'ils étaient en deuxième année au lycée d'Orem dans l'Utah. Dès lors, la course a débuté, au sens propre comme au figuré. »

Au-delà du drop zéro qui peut faire peur aux acheteurs (c’est sans doute pour cette raison qu’Altra ne semble plus mettre cette information en avant sur les chaussures), La caractéristique principale à mes yeux est la « Toe Box ».

« La « Toe Box » Footshape™ La zone des orteils FootShape™ conçue par Altra permet aux orteils de se détendre et de se déployer naturellement, tandis que le gros orteil reste bien droit pour apporter au pied un maximum de stabilité et d'énergie. »

Vos pieds vont vous remercier ! Quelle sensation étrange au début de sentir de l’espace et d’observer ses doigts de pieds qui se mettent en quelque sorte en éventails ! Ils prennent des vacances !

Qu’est-ce qu’il se cache derrière la Altra Mont Blanc ?

Altra annonce la couleur :

« Inspirée des ultra trails les plus extrêmes des Alpes, conçue pour la vitesse : la Mont Blanc est le nec plus ultra des chaussures de trail pour les compétitions de longue distance »

Yannick : Un look qui change, c’est la première impression qui me soit venue ! Nous sommes bien loin des premières années avec des chaussures qui ressemblaient à tout sauf à des baskets de running !

Je cours régulièrement en Altra Lone Peak (4, 4.5 et 5) et pour les longues distances, en Olympus 4.0. Vous pouvez retrouver les deux tests sur mon profil.

J’adore les Olympus et donc quand j’ai appris la sortie des Mont Blanc, positionnées sur le long avec du dynamisme, je me suis intéressé à cette nouvelle pépite !

Les essentiels

  • Idéale pour : Trail et Ultra Trail
  • Type de pied : Universel
  • Poids du coureur : moins de 80 kg
  • Poids de la chaussure : 298 grammes pour une pointure 44,5
  • Drop : 0 mm
  • Coloris : rouge et bleue
  • Prix : 190,00 €

La Mont Blanc, des ambitions techniques pour la pratique du l’Ultra Trail

Maxime : Une semelle intermédiaire faite de la mousse Altra EGO MAX pour assurer une légèreté, mais surtout du dynamisme, comparable aux chaussures de course sur route. Avec une hauteur de 30 mm, on se rapproche beaucoup de la semelle « oversize » de sa grande sœur la Olympus (33 mm).

Yannick : L’amorti (hauteur de 30 mm) est bien présent grâce à la semelle intermédiaire Altra Ego™ Max. Il s’agit d’une amélioration de la version présente sur d’autres modèles.

L’accroche devrait toujours être excellente grâce à la semelle extérieure Vibram® LiteBase.

La tige est ultralégère et hyperaérée. Elle ne remonte pas très haut. Après, il ne faut pas s’attendre à un un maintien de fou, ce n’est pas forcément ce que l’on retrouvera chez Altra.

Elles sont plus légères que les Olympus, 280g pour une paire en 42,5.

La semelle extérieure est faite de Vibram Megagrip Litebase, une version légère avec une conception de crampons multidirectionnels, pour garder le contrôle sur n'importe quel terrain. Certainement le matériau le plus efficace dans les conditions les plus difficiles.

La tige est un mélange de deux matériaux, sur l'avant un tissu ultra léger et respirant, ce qui peut réduire le poids au maximum et sur une partie arrière un tissu ripstop. Une alliance de confort et de protection.

Le test terrain de l'ALTRA Mont Blanc par Maxime

J'ai eu l'occasion de tester la petite sœur, la Lone Peak et la grande sœur, l'Olympus, sur les deux dernières versions.
Sur cette dernière-née de la marque américaine, au premier coup d'œil, je remarque tout de suite le profil beaucoup plus typé "course" de la chaussure. Les finitions sont très qualitatives, il est vrai que j'en espérais pas moins d'une paire à 190 €.

Dès que j'enfile cette paire, la sensation de légèreté est présente, un confort plutôt minimaliste sur la tige. Le talon est bien maintenu, le contour des malléoles est très fin comme la languette, qui ne bouge pas pour autant. Le laçage est simple, mais efficace, c'était pour moi le point faible de la Olympus en comparaison.

J'ai pu tester cette chaussure sur plus de 120 km depuis sa sortie. Souvent sur les sentiers côtiers de ma région, dans l'humidité normande, mais aussi sur un terrain plus sec (oui, on a du soleil ici.). Je n'ai pas encore foulé, les chemins montagnards, mais ça ne serait tarder.

Dès les premiers kilomètres, je suis bluffé par la légèreté de cette Mont Blanc. Alors clairement niveau confort de la tige, j'ai connu mieux chez Altra, mais je suis très agréablement surpris quand même. Oui je pensais que cette conception ultra minimaliste ferait perdre beaucoup en confort. Le maintien ce n'est pas la grande force, mais je me sens à mon aise et je retrouve le savoir-faire de la marque américaine. La ToeBox, beaucoup est plus fit, le mesh est très souple et le pare pierres inexistant. La languette est ultra fine, mais pas comme sur la Olympus, le laçage ne fait pas de mauvaises pressions sur le coup de pied dans les descentes.

Coté dynamisme, c'est indéniablement le point fort de cette chaussure. Sous le pied, c'est de la bombe. J'ai rarement ressenti ça sur un modèle trail. Le compromis amorti, dynamisme est parfait. Les sensations vraiment très fortes. Cette paire ne rechigne pas à courir, on sent que la semelle intermédiaire vient de la route. D'ailleurs, on pourrait l'emmener sur le bitume sans craindre d'user les crampons.

Le test terrain de l'ALTRA Mont Blanc par Yannick

Une bonne surprise ! Les Mont Blanc sont de vrais chaussons ! Une fois les pieds confortablement installés, on oublie vite les chaussures !

Les lacets font le job, et la texture semble éviter qu’ils se relâchent.

Les pieds sont à l’aise grâce à la Toe Box !

J’ai pu tester les chaussures sur plusieurs terrains secs et humides.

L’accroche est vraiment top avec cette semelle Vibram ! Les crampons ne sont pas gros, mais suffisent pour une majorité de types de terrains. Sur les zones boueuses et très humides, il faut être vigilant, car cela patine un peu.

Les chaussures sont très à l’aise sur les chemins et les singles.

Attention toutefois sur les chemins techniques et caillouteux. Le talon n’est pas vraiment maintenu.

Gare aux chevilles si vous n’avez pas l’habitude !

Le chaussant est peu enveloppant. J’aurais aimé avoir des guêtres intégrées, car du coup, les petits cailloux et autres brindilles s’invitent rapidement !

Les pieds peuvent glisser et les appuis peuvent donc surprendre ! L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de frottement désagréable au niveau du talon et donc des tendons. Je me suis quand même fait surprendre plusieurs fois notamment en jouant avec la vitesse !

Les chaussures sont très dynamiques et on prend plaisir à jouer avec.

Les chaussures sont annoncées pour des coureurs de moins de 80 kg. C’est en principe (en théorie 🙄) mon poids de forme et j’arrive dans les préparations aux ultras à être en dessous.

Du coup, je suis au-dessus de ce poids en ce moment. Je trouve l’amorti suffisant, mais je pense qu’effectivement avec un poids au-dessus des 80kg, cela doit devenir moins confortable sur le long. Pour ma part, je les utilise et les utiliserais pour du court et des séances de vitesse. Je resterai sur les Olympus pour mes ultras.

Enfin, le mesh est très respirant ! J’ai fait un test avec des chaussettes en mérinos et je n’avais pas (très) chaud !

Mon avis

J'adore cette chaussure ! Voilà, c'est dit. La qualité des matériaux, la légèreté, la précision, mais surtout le dynamisme, sont autant de points qui me font être fan. Alors, oui, si tu cherches une chaussure pleine de sécurité, de confort avec une grosse durée de vie, ce n'est pas le choix à faire. Pour les longues distances sur des sentiers pas trop techniques ou tu veux mettre du rythme, tu vas te régaler. À l'image d'un UTMB (Oh, mais comme par hasard). À mon sens, il faut quand même une certaine technique de course, un corps bien préparé pour apprivoiser cette Altra Mont Blanc. Donc, voilà, pour moi, c'est adopté, je vais la ranger au placard et la sortir pour les grandes occasions d'ultra distances. Ce n'est pas une chaussure d'entraînement. Comme les mocassins et le costume 3 pièces qu'on sort pour le repas chez la belle maman.

J'attends vos retours ou vos questions en commentaire.

L'Outtripeur :

Je me balade dans mon van à la recherche des plus beaux paysages. Amoureux de sport et de nature j'aime les grands espaces pour pratiquer mes activités. J'aime partager, donner envie d'avoir envie !

Commentaires et avis

Donne ton avis et reçois

30
!

Comment ça marche ?
Félicitation !
30
seront ajoutés à ton compte une fois que ton avis sera validé par notre équipe !

      Raconte-nous Ton Outtrip

      J'ai fait cet itinéraire

      Je l’ai trouvé :

      Le balisage est :

      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf

      Appréciation générale ( paysage, accès...)