Focus sur Lagoped la marque qui s'engage pour la planète

Salut la team Outtrip. Dans la continuité de mon dernier article sur les produits respectueux de l'environnement j'ai choisis cette fois de vous faire un focus sur une marque qui me tient particulièrement à cœur: Lagoped. Nous qui aimons la nature, nous nous devons d'êtres les premiers acteurs d'une politique de respect et d'engagement forts de protection de la nature. Voici donc une présentation de la marque:

Lagoped a été fondée en 2018 par trois passionnés de montagne. Le Lagopède est un oiseau des neiges qu’ils ont eu la chance de souvent croiser. Il a forgé l'ADN et le nom de la marque. C'est un oiseau de la taille d’une perdrix qui vit par milliers dans les montagnes d'Europe. La montagne est une passion basée notamment sur le respect de la nature et ses 3 passionnés ont fait le choix de créer une marque en phase avec leur passion.

Dans cet esprit, Lagoped a choisi de fabriquer uniquement en Europe en respectant des normes environnementales et sociales rigoureuses. Du fil au vêtement final la chaîne de production est donc située au plus proche afin d'obtenir une maîtrise des émissions la plus faible possible. Pour vous parler de la marque j'ai fais appel à Mr Christophe Cordonnier l'un des fondateurs : «Nous nous sommes aperçus que les vêtements n’étaient pas en phase avec ce que l'on cherche en montagne. Nous voulions des vêtements en ligne avec notre pratique dans le respect maximum de l'environnement. »

Lagoped produit du textile de montagne, de la veste au pantalon, en passant par un bonnet ou un tee shirt . En perpétuelle évolution j'ai demandé à Christophe de me présenter les nouveautés.

Christophe : « Nous avons sortis une doudoune, une polaire, une pantalon, nous avons récemment sortis un sac de montagne. Notre gamme est basée sur l'équipement de montagne et l'idée c'est d'avoir des vêtements que l'on peut utiliser dans plusieurs domaines, on veut avoir une éco-responsabilité de conception et une éco-conception d'usage. Par exemple le sac que nous commercialisons peut être utiliser en alpinisme, en grimpe, ski de rando mais on peut également l'utiliser pour aller bosser. Nous produisons du matériel technique mais qui idéalement doit être détourné. C'est ce message que nous souhaitons transmettre aujourd'hui à travers la marque. »


Présentée de la sorte la démarche pourrait paraître minime mais lors de ma conversation avec Christophe, j'ai très vite compris que cela allait bien plus loin. Les normes EU sont bien plus strictes que les normes de certains pays d'où proviennent la plupart de vos vêtements. Une étude menée par Greenpeace a démontrée que dans plus de 80% des vêtements testés des produits chimiques interdits en Europe étaient présents en grande quantité. Et pour aller plus loin il faut comprendre ce qu'englobe le fait de produire en Europe, de la production à la revalorisation des déchets rejetés par l'usine de fabrication. Les normes en vigueurs sont très strictes dans ce domaine. Produire en Europe c'est aussi une réduction de émissions liées au transports des marchandises, diviser le nombre de kilomètres parcouru pour réduire les émissions.

Christophe: « La clef de notre démarche est de produire dans un environnement homogène au niveau législatif, social et culturel avec des gens qui habitent dans la région où ils travaillent. Paradoxalement si on prends les chiffres d'une veste dans un cargo son rejet de gaz à effet de serre est très faible et tout le monde se défend sur ce point mais le problème n'est pas la veste mais c'est le cargo et ensuite une fois au port la marchandise devra être transporté en camion. Moins de kilomètres c'est moins d'émissions et c'est notre priorité. »

La fabrication des vêtements provient de matières recyclées. Le recyclage permet de ne pas extraire de nouvelles ressources de la terre. Voici quelques mots de Christophe à ce sujet : «Pour vous citer quelques chiffres il faut recycler environ 30 bouteilles en plastique pour fabriquer le fil nécessaire à la conception de la veste EVE. Cette veste permet d'obtenir un taux de produits recyclés supérieur à 95%. A part les zip et les cordons tout le reste provient du recyclage. Et pour aller plus loin nous travaillons également avec notre fournisseur pour l'après vie des produits. A partir de la membrane de nos produits notre fournisseur est capable de refaire du fil. Avec les 3 couches présentes dans cette membrane nous sommes en capacité recycler les tissus contrairement à du gore-tex qui n'est pas recyclable. »

Autre engagement fort de la part de l'enseigne : le choix de ne pas utiliser de PFC. Le PFC est un composé de fluor et de carbone utilisé pour ses propriétés hydrophobe. Il est un perturbateurs endocriniens fort et non biodégradable.

Pour mieux comprendre je vais vous présenter l'un des produit phare de la marque, la veste haute montagne EVE. Une veste technique recyclée et légère avec membrane idéale pour le ski de randonnée, le trekking et l'alpinisme. 100% imperméable, coupe-vent et qui respire grâce à sa membrane.

RESPECT DE L'ENVIRONNEMENT

Membrane recyclable à 100 %

Membrane Neutre en émission carbone

Polyéther-ester inoffensif pour la santé

Sans PTFE

Homologation Bluesign® (membrane, laminés, bandes d’étanchement)

Certification Oeko-Tex® Standard 100

Traitement déperlant sans fluorocarbone (Bionic-Finish®Eco) (PFC-free)

Exempte d’hydrocarbures perfluorés

Laminés entièrement recyclables

Dessus et supports entièrement recyclables

LE SYSTÈME MULTI COUCHES

La veste EVE arrête la pluie et le vent et conserve la chaleur corporelle (plus de 30°C à la surface de la peau). Par grand froid, il suffit d'ajouter une couche intermédiaire pour un plus grand apport de chaleur. Elle peut être portée toute l'année et pas seulement l'hiver, en montagne ou au ski.

Le système « multi-couches » repose sur le principe de superposition de différentes couches de vêtements:

couche interne dont les propriétés transportent la transpiration vers l’extérieur du vêtement

couche intermédiaire au rôle d’isolation et de régulation thermique

couche externe avec fonction de protection contre les intempéries (imperméable, respirante, coupe-vent)

Le système « multicouches » assure la protection contre les intempéries en apportant un maximum de confort et de polyvalence.Pendant un effort on a besoin de moins de chaleur qu'à l'arrêt,mais on a toujours besoin de la protection maximale contre le vent,la pluie et la neige.

Autre présentation, le petit nouveau, le sac KIIRUNA :

Conçu à Paris, testé en Islande et dans les Alpes, puis développé à Annecy avec un spécialiste du sac à dos de montagne. Il est fabriqué en Europe à partir d'un tissu recyclé. Le fil est 100%polyamide régénéré de Slovénie, puis tissé et teint en Italie avant l'assemblage du sac à dos en Slovaquie. Le traitement hydrofuge (DWR) est bien sûr sans PFC. Cela traduit une éco-responsabilité au-delà de l’effort de fabrication. Le Nylon régénéré ECONYL® est fabriqué entièrement à partir de déchets de nylon (notamment filets de pêche, chutes de tissus et tapis usagés).

Car notre passion est également parfois amenée à abîmer nos vêtements, soucieux de ne pas jeter ses produit Lagoped propose un service de réparation situé en Haute-Savoie et l'enseigne travail également sur le projet de revente des vêtements d'occasions après passage dans leurs ateliers. La marque est distribuée dans environ 20 magasins en Europe. Toujours soucieux de l'environnement, la marque reste dans un contrôle parfait de la production avec une rationalisation maximale des stocks.

Un shop en ligne est également dispo ici:

https://www.lagoped.com/

En espérant que cet article vous a apporté quelques informations complémentaires ou simplement fait découvrir une marque soucieuse de ce que sera demain. Je tiens particulièrement à remercier Christophe pour sa disponibilité et ses informations.

Commentaires

Articles qui pourraient vous plaire

Pause en brooks 1