Cascade de Glace Haute Maurienne
Publié le 07/02/2022

S'initier à la cascade de glace, par quoi commencer ?

« La Glace nous offre de savourer la chance d’évoluer sur une structure éphémère et vivante. »

D’une année sur l’autre elles seront toujours différentes. Et il faudra parfois attendre des années que certaines reforment et soient en condition. Certains glaciéristes disent qu’elles sont comme le diable, aussi belles que dangereuses.

Un peu d’histoire sur la cascade de glace

*je commence déjà à me prendre pour une prof d’histoire*

Dans les années 1970 émerge cette nouvelle discipline qu'est la cascade de glace. Elle vient compléter l’escalade rocheuse, et les deux constituent des activités relevant de l’alpinisme. C’est à l’aide de crampons et de piolets que l’on s’aventure sur ces structures glaciaires naturelles, et oui sinon ça glisse *appelez moi capitaine blague*. On se sécurise à l’aide de broches qu’on installe dans la glace. Et bien qu’il existe des structures artificielles, elles permettent surtout de s’initier en école de glace notamment. La cascade est à pratiquer comme l’escalade en binôme, un assureur et un grimpeur. *Après certains s’amusent en free solo, les fous n’étant pas tous enfermés* Cette pratique très atypique attire de plus en plus, alors envie d’essayer à votre tour ?

Un peu de théorie

*et on prend des notes !*

La cascade de glace est un milieu très particulier follement captivant, mais qui nécessite des connaissances importantes notamment des techniques de sécurité. Contrairement à l’escalade rocheuse, la chute n’est pas une option. En effet un piolet dans la cuisse, ou un crampon qui sectionne la corde ça abrège vite la sortie… Il faut donc être particulièrement à l’aise pour grimper en tête et pouvoir poser les broches. Ces petites choses servent d’ancrage et permettent de limiter les hauteurs de chutes, bien que les points soient assez peu nombreux et espacés. *youhou les chutes de 8m contre le glaçon* De même il faut être capable de savoir installer un relais afin d’assurer le deuxième de cordée. Tout ceci en se préservant des chutes de glace qui pourrait subvenir. *un milieu fort accueillant donc*Et si cela ne suffisait pas, il faut être capable de bien étudier les conditions. En effet des conditions trop froides rendraient la glace cassante et donc dangereuse. Tandis qu’une hausse des températures peuvent rendre la glace plus humide, dites sorbet. Ceci peut conduire à fragiliser les structures qui deviendraient dangereuses. *ha elle n’est pas du genre facile cette glace, une vraie fille, un peu chiante*


Pour finir il est nécessaire de pratiquer sur une cascade à son niveau. Les cascades sont donc classées du grade 1 à 7. Ces cotations sont déterminées majoritairement en fonction de leur verticalité. . Il ne faut également pas négliger l’approche à ces belles structures qui sont parfois reculées. *évitez donc de partir à 14h après une tartiflette*

Et après ?

Comme évoqué la cascade de glace est un milieu éphémère, spécifique mais au combien attirant. Afin de le pratiquer en sécurité et de prendre du plaisir à la découvrir il est nécessaire de le faire accompagner. De nombreux clubs CAF proposent des initiations à l'escalade sur cascade de glace ou des stages afin de se perfectionner. Il faut néanmoins quelques bases. Ou vous pouvez contacter un guide afin de profiter pleinement de cette première expérience. Il pourra s’adapter entièrement à vous, votre aisance, et votre niveau.

Quel matériel pour la cascade de glace ?

Pour la cascade il faut des indispensables : crampons prévus pour cette pratique (type Lynx de Petzl) qui doivent se monter sur des chaussures d’alpinisme cramponnables (type Mont Blanc Scarpa), ainsi que des piolets (type Nomic Petzl). Autre indispensable, le casque et le baudrier, le descendeur. Si vous prenez un guide n’hésitez pas à faire le point avec lui sur le matériel adapté dont vous devez vous munir, car la liste peut être plus ou moins longue. Volontairement je ne rajoute pas Prusik, broches, dégaines, corde …
Pour vos vêtements, il faut que vous puissiez faire la technique de l’oignon ! On en passe du temps à s’habiller et se déshabiller en cascade … Ainsi prévoyez que vous aurez chaud dans les longueurs, moins dans les temps d’attente, et que potentiellement vous serez mouillés ! Un legging et un pantalon gore tex avec des renforts pour lutter contre les coups de crampons, ainsi que des chaussettes chaudes. En haut, une première peau, une sous-couche et une veste polaire, auxquelles vous rajoutez une doudoune et une gore-tex. Pour les gants, prévoyez une grosse paire avec sous gant pour les temps au relais. Pour grimper une paire plus souple, mais toujours chaude. Dans votre sac, n’oubliez pas de quoi manger, et boire. L’idéal étant d’avoir une boisson chaude afin de se réchauffer et de boire avec envie.

S'initier à la Cascade de Glace

La pratique en cascade de glace est assez secrète et les infos manquent parfois pour s’initier. Pour une première expérience, les chanceux vivants aux alentours de Chamonix peuvent trouver des cascades semi-naturelles, comme au Vallon de Bérard ou aux Contamines. Ces cascades ne présentent qu’une longueur à gravir et peuvent s’effectuer en moulinette. Ce qui signifie grimper alors que la corde est déjà accrochée à un relais en haut de la voie. Cette méthode est plus sécurisante. Pour une première il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel, sauf si vous avez un budget conséquent à y consacrer. De nombreux magasins proposent de louer les éléments nécessaires : baudrier, casque, crampons, piolets, chaussures.

Comme dit plus haut, il est important de pratiquer en sécurité et donc de faire appel à un guide afin de vous encadrer. Il pourra lui aussi éventuellement vous prêter du matériel adapté. Le budget pour une journée avec un guide n’est pas négligeable, il peut alors être intéressant de venir en groupe pour diviser les frais, en plus de passer une journée entre amis. Pour ceux n’ayant pas la chance d’avoir des amis guides, il suffit de contacter le bureau des guides afin de se renseigner, et pour ça rien de mieux que votre ami Google pour trouver celui qui se trouve le plus proche de vous. Ce milieu est encore préservé, mais j’espère vous avoir donné envie de vous y intéresser, alors soyez curieux et n’ayez pas peur de faire des recherches, de poser des questions. Nous avons la chance aujourd’hui avec les réseaux de pouvoir échanger facilement avec de nombreuses personnes et organismes professionnels de la montagne.

Le mot de la fin

La cascade de glace est sans aucun doute le milieu le plus attirant et hostile à la fois que nous offre la montagne. Il faut savoir être délicat et fort en même temps. Aucune pratique ne demande autant de lâcher prise, de concentration et de connaissances. Mais qu’il est enivrant d’évoluer dans ce milieu froid, il est grisant de voir tout ce qu’elle a à offrir. C’est féerique et magique autant qu’impitoyable. Un sentiment privilégié saura vous accompagner lors de votre grimpette. J’espère que vous aurez l’occasion d’y vivre ce que je ressens pendue à mes piolets. Choisissez au mieux votre guide car cela sera déterminant sur le résultat de votre expérience. Il y a une part importante de cette expérience qui dépend de la personne avec qui on la vit. Les émotions en sont décuplées, et on ne peut pas partager de choses aussi fortes avec n’importe qui. Surtout lors d’une première cascade. Avec tout ça, il ne reste plus qu’à chausser vos crampons et à faire chauffer vos bras !

Commentaires et avis

Donne ton avis et reçois

30
!

Comment ça marche ?
Félicitation !
30
seront ajoutés à ton compte une fois que ton avis sera validé par notre équipe !

      Raconte-nous Ton Outtrip

      J'ai fait cet itinéraire

      Je l’ai trouvé :

      Le balisage est :

      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf

      Appréciation générale ( paysage, accès...)