Publié le 08/05/2021

Le GRAVEL : rendez vous en terre (in)connue

Une histoire et un engouement connus

Un peu d’anglais ne fera pas de mal ! le terme Gravel peut se traduire par « gravier », jusque là tout va bien et c’est tout ce qui procure à cette pratique son atout principal : sa POLYVALENCE. Il peut aller partout.

Historiquement, les compétitions et les aventures cyclistes ont toujours eu une part de gravel dans leurs parcours. Encore aujourd’hui, malgré des routes de plus en plus larges et goudronnées, on retrouve des épreuves mythiques avec des portions gravel. Les deux meilleurs exemples : la Strade Bianche et plus proche de chez nous le Paris Roubaix.

En voyant les champions tout donner sur ces chemins italiens ou sur les pavés du Nord, tu peux te dire « ok, c’est cool, je prends mon vélo de route et je vais envoyer des watts sur le chemin blanc du coin ! ». Comme dirait l’autre « y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes ».

Le gravel est un peu plus complexe que cela en terme de matériel. Et sa polyvalence permet également d’avoir un panel large en terme d’équipement. La base est de partir d’un cadre de route avec des renforts afin d’amortir les chocs de ce nouveau de jeu. Pour garder de la motricité, tu ajoutes des pneus un peu plus larges, de préférence cranté pour ne pas patiner dans la semoule poussiéreuse. Tu y ajoutes une transmission a la fois courte et robuste pour grimper partout et dans la durée. Tu soupoudres de bagagerie pour les voyages au long court, des freins à disque et paf ça fait un gravel ! En fonction du profil, de la difficulté du terrain, et de la durée et de la distance que tu souhaites faire, le matériel va quelque peu évolué.

Et comme la mode est à l’électrification de tout ce qui roule, le gravel est aussi accessible aux cyclistes souhaitant une assistance électrique, ça évite de faire exploser le cardio dès la première bosse !

Entre Gravel et Travel, il n’y a qu’une lettre

Le gravel ouvre le champ des possibles et dans tous les sens : le type de terrain, en solo ou en groupe, mais également sur des graveltrip. Le contexte actuel pousse à vouloir s’expatrier en dehors de nos canapés et de nos intérieurs plus ou moins grands. De plus en plus de voyageurs se positionnent le bikepackaging, la joie d’emmener sa valise sur son vélo.

En France et en Europe, de nombreux aménagements permettent des voyages bikepacking avec des labels comme EuroVélo. Le site https://www.francevelotourisme.com/par exemple te permet de programmer et d’organiser ton bikepacking avec les traces GPS, les hébergements et activités à faire le long de ton périple (en n’oubliant pas de taguer @outtrip et #outtrip sur tes photos 😉)

Des compétitions pour un engouement naissant

Maintenant que tu as acheté ton gravel, que tu l’as équipé pour partir quelques jours autour de ton périmètre de 10km réglementaire. Tes mollets commencent à crier « compétition », tu commences à regarder les épreuves pouvant satisfaire tes jambes et ton esprit d’aventure.

Etant un grand fan des aventures de Steven Le Hyaric sur les réseaux sociaux, de son nombre de kilomètres annuel vertigineux et de ses aventures toutes aussi folles et belles les unes que les autres, je vais te présenter son dernier bébé : Gravelman Series.

La devise de l’épreuve : « Start with the legs, finish with the mental », ça annonce déjà la couleur !

Vu qu’il est sympa, il te laissera le choix entre un parcours on-road et off-road. En revanche, tu pars pour un périple d’environ 350km et dans les coins les plus sympas de notre joli pays.

« Le but dans la vie c’est de faire quelque chose et d’être fier de soi. Que je traverse l’Himalaya, le Tibet, le Sahara, la France, les Flandres ou la Picardie, un seul fil rouge, la liberté. Soyez libre » Steven Le Hyaric

Si tu souhaites découvrir l’univers, les projets de Steven Le Hyaric, ainsi que les épreuves des Gravelman Series, files tout de suite leurs Instagram et sites internet respectifs 😊.

Au-delà de l’aspect sportif, des évènements festifs autour du gravel commence à se mettre en place. Le tout premier festival dédié aura lieu du 25 au 27 juin à Angers en deux parties :

  • Gravel of Legend, une épreuve en semi autonomie, non chronométré qui reliera la plage de Gold Beach en Normandie à Angers. Une petite sortie d’environ 278km et 1780m de dénivelé positif.
  • Différentes épreuves autour d’Angers dans une ambiance de fête.
  • Le salon du Gravel pour découvrir les marques et les services qui permettent le développement de cette discipline.

Tu veux en savoir plus et t’inscrire, cliques ici : https://natureisbike.com/

Le gravel décomplexifie la pratique du vélo au sens large du terme. Elle amène un vent de fraicheur avec cette sensation de liberté, d’esprit de découverte, que ce soit autour de chez toi comme dans des périples de plusieurs centaines de kilomètres. Comme dans toutes les composantes du vélo, tu trouveras ton bonheur quelque soit le budget que tu souhaites y consacrer. La seule condition est de se faire plaisir !

Commentaires et avis

Donne ton avis et reçois

30
!

Comment ça marche ?
Félicitation !
30
seront ajoutés à ton compte une fois que ton avis sera validé par notre équipe !