Articlebenevolat
Publié le 06/02/2022

Le bénévolat sur une course : vivre le sport différemment !

Ceux qui ont déjà participé à une course ont sûrement déjà aperçu les petites mains qui sont chargées de remettre les dossards, de préparer les ravitaillements ou d’orienter les coureurs. Il faut savoir que dans la plupart des cas, ces personnes sont bénévoles. Bien que dans l’ombre, elles font vivre la plupart des courses, et permettent aux coureurs de pratiquer leur sport dans les meilleures conditions possibles.

Quels sont les différents types de bénévolat, comment s’inscrire et pourquoi? J’espère aussi vous convaincre et faire naître de nouvelles vocations en vous racontant mon expérience sur l’UTMB 2021!

Les différents types de bénévolat

Des missions, en veux-tu en voilà. Pas de quoi s’ennuyer si on veut venir apporter son aide sur une course. Voici une liste (non exhaustive) des différents postes.

  • Distribution des dossards: ce poste consiste à donner aux coureurs leur dossard ainsi que les donations précourse. Cette mission se déroule généralement la veille de la course.

  • Préparation des dotations d’avant ou d’après course: cela consiste à préparer des sacs avec différents goodies donnés par les sponsors.

  • Gestion du vestiaire: cette mission consiste à garder les affaires des coureurs pendant la course. Attention à être bien organisé car cela peut vite devenir le bazar!

  • Ouvreur ou fermeur de la course. Dans le premier cas, il s’agit d’une personne qui va soit courir juste devant les coureurs afin de vérifier que le balisage et l'état du chemin est bon (attention à ne pas se faire rattraper par les premiers!). Dans le deuxième cas, cette personne prend la queue de la course pour s’assurer qu’il n’y ait personne blessée, et pour retirer le balisage.

  • Préparation des ravitaillements pendant la course. Ce post consiste à gérer les ravitaillements, à donner des bouteilles d’eau aux coureurs ou les servir en diverses boissons et mets proposés (petite anecdote, j’ai même pu profiter d’une petite fondue préparée avec amour par des bénévoles pendant un trail!)

  • Remise des médailles.

Comment s’inscrire?

L’inscription se passe généralement sur le site internet relatif à la course, onglet bénévolat. Dans la plupart des cas, il faut ensuite répondre à un questionnaire qui permet de recenser les disponibilités et classer par ordre de préférence les postes qui vous intéressent le plus. Ensuite, l’organisation s’occupe de la gestion des plannings et vous recevez à l’avance les affectations. Et le plus important, honorer les postes sur lesquels vous vous êtes engagés!

Pourquoi être bénévole?

Et pourquoi pas! De manière générale, je crois que la première motivation pour être bénévole, quelque soit le contexte, c’est de vouloir donner un peu de temps pour les autres sans rien attendre en retour. Et j’irais même plus loin: en tant que participante à de nombreuses courses, je trouve cela normal, de temps en temps, d’échanger les rôles et de passer dans le rang des organisateurs. Une façon de rendre la pareille.

Au-delà de cela, le bénévolat sur une course sportive est une manière de vivre le sport différemment, et de donner l’occasion à des gens qui n’ont pas la possibilité de participer à une course (blessés , personnes âgées…), de la vivre par procuration, et cela aux premières loges!

Et puis, je vous garantie, l’ambiance est toujours assurée pendant les missions de bénévolats!

Mon expérience de bénévolat sur l’UTMB 2021!

L’UTMB, ou Ultra Trail du Mont Blanc, est un ultratrail qui se déroule chaque année fin août et dont l’itinéraire consiste à courir une boucle autour du Mont-Blanc. Une belle balade de 170km (10 000m de D+) qui traverse 3 pays (France, Suisse, Italie), rien que ça!

Pour le commun des mortels, ceux qui arrivent à terminer ce trail sont des extraterrestres! Et pour la plupart des traileurs, quel que soit leur niveau, c’est une course qui fait rêver.

Au début, je pensais juste aller encourager un ami sur la course (j’étais en vacances dans la région à ce moment-là), et puis je me suis dit que je pourrais faire bien plus! Un email envoyé à l’organisation, et me voilà engagée sur le ravitaillement de Vallorcine, de minuit à 6h du matin! Une belle nuit blanche en perspective, mais ce n’est rien comparé à ceux qui courent et qui seront à leur deuxième nuit de course lorsqu’ils arriveront à Vallorcine ( km150 de la course).


J’arrive donc à Vallorcine vers 21h pour pouvoir encourager mon ami qui est dans la tête de la course . Il arrive vers 22h. Il s’arrête rapidement, nous échangeons quelques mots. Il a l’air fatigué, mais le corps répond toujours assez bien! Je suis dès lors déjà impressionnée par ce qu’il a déjà accompli, mais il lui reste encore 20 interminables kilomètres à parcourir alors que la nuit tombe. Un dernier mot d’encouragement et il file rejoindre la ligne d’arrivée.

Je demande alors s’il est possible de commencer mon créneau de bénévolat plus tôt. On me remet une petite dotation (tee-shirt et casquette) et un des bénévoles vient m’expliquer ma mission: la préparation des différents ravitaillements: du fromage à la pastèque en passant par les fameux TUCs et la soupe chaude, il y a du choix! À cause du Covid, les coureurs n’ont pas le droit de se servir eux-mêmes, et donc notre rôle est de préparer des petites assiettes avec tout ce qu’ils veulent manger.

La zone de ravitaillement à Vallorcine est un grand chapiteau muni d’une multitude de tables où les coureurs peuvent se poser, le temps de manger, de se changer et de se réchauffer un peu. À cause du Covid encore, un seul accompagnateur est autorisé. Des coureurs sont accompagnés, d’autres sont seuls. On voit donc défiler au niveau des tables où se trouve la nourriture soit les coureurs, soit les accompagnateurs. Des discussions se créent, on essaie d’encourager les coureurs qui sont seuls. On les invite à manger un peu, même si à ce moment de la course, beaucoup d’entre eux ne peuvent plus rien avaler. On essaie aussi d’aller parler aux coureurs qui semblent en détresse. On me demande à plusieurs reprises d’aller jouer les traducteurs à l’infirmerie pour aider les secours à soigner les coureurs anglophones dans le mal! Et si ces situations ne sont effectivement pas très joyeuses, je me rends compte de la force mentale de ces coureurs dont je suis en totale admiration !

Je regarde aussi avec admiration les petits bouts de femme qui sont présents, et qui prouvent que rien n’est impossible. C’est magique! Je me sens privilégiée de pouvoir vivre cette course de l’intérieur et de pouvoir apporter une petite aide à ces coureurs ou un petit réconfort par le biais d’un sourire, d’un mot d’encouragement ou d’un petit aliment plaisir.


Et puis, dans les moments creux, on discute aussi entre les bénévoles qui viennent de tout horizon, des jeunes aux retraités. Une bonne ambiance se crée, quelques pas de danse par-ci par-là pour se réchauffer! Au final, la nuit passe super vite et il est déjà l’heure pour la relève de prendre le relais! Bizarrement, je ne suis pas fatiguée, et même plutôt excitée par cette nuit chargée en émotion! On me ramène à Chamonix où un lit dans une auberge de jeunesse m’attend pour une petite nuit de 2h avant le checkout.



Ainsi, j’espère que j’aurais réussi avec cet article à vous convaincre de tenter l’expérience du bénévolat. Le tester, c’est l’adopter!

Commentaires et avis

Donne ton avis et reçois

30
!

Comment ça marche ?
Félicitation !
30
seront ajoutés à ton compte une fois que ton avis sera validé par notre équipe !

      Raconte-nous Ton Outtrip

      J'ai fait cet itinéraire

      Je l’ai trouvé :

      Le balisage est :

      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf
      • leaf leaf

      Appréciation générale ( paysage, accès...)